Pages Navigation Menu

L'actualité de tout ce qui nous influence

La France investit dans l’économie verte

Posted by on Oct 13, 2016 in France | Commentaires fermés sur La France investit dans l’économie verte

L’environnement représente l’un des plus importants enjeux planétaires qui existent de nos jours. Investir dans l’économie verte devient même obligatoire pour tous les pays du monde afin de minimiser l’impact de la pollution et les actes humains irresponsables sur la planète. D’autant plus que ce secteur constitue une forte promesse de développement économique notamment pour la création de l’emploi. D’ailleurs, on prévoit la création de 30 millions nouveaux emplois par l’économie verte d’ici à 2030., mais qu’est-il pour la France qui surpasse une conjoncture économique difficile selon l’avis de l’expert en économie Thierry Weinberg ?

De nouvelles dispositions pour encourager la croissance verte

gaptyvymjq8rwrsznne1qjl72ejkfbmt4t8yenimkbwdd7q5lhcqkhwog63n0bxx

En 2012, la France comptait déjà 1 million d’emplois en relation direct avec l’économie vert selon une étude réalisée par l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économique). Le gouvernement français ne compte s’arrêter là et a déjà entrepris quelques manœuvres pour soutenir la croissance verte. Des lois comme celles du Grenelle de l’Environnement et la loi pour la transition énergétique (LTE) témoignent de cette bonne volonté.

Il semble que les spécialistes du secteur ont dû comprendre que la fiscalité est l’enjeu de la décennie, comme l’a expliqué Thierry Weinberg dans cet article  . En effet, le régime fiscal français consolide le développement vert où on dénombre déjà 24 impôts et taxes verts qui visent à sanctionner les pollueurs et récompenser ceux qui respectent l’environnement. Des aides fiscales et financières sont également accordées aux particuliers pour leur inciter à réaliser des travaux de rénovation énergétique et diminuer leur dépense dans la matière.

L’État a même investi dans une infrastructure adaptée et dans l’augmentation de la part de l’énergie renouvelable dans les ressources énergétiques du pays. Ainsi, il prévoit de diviser de la part de l’énergie nucléaire sur deux d’ici à 2025 et réduire de 32% la part des énergies focales à l’horizon 2030. Il a également encouragé les agriculteurs à investir dans le bio en leur aidant à obtenir des crédits d’impôt pour l’agriculture bio : le bio couvre déjà 5% de l’ensemble des cultures françaises.

Read More